● Le projet ●

La philosophie du projet

Intégration

En réponse au constat criant de l’absence de solutions d’accompagnement de la personne handicapée une fois la majorité atteinte, l’Essentiel désire participer à l’encadrement et à l’épanouissement de la personne handicapée adulte et de sa famille en proposant un lieu de vie adapté.
L’objectif est de créer et entretenir un tissu social entre valides et moins valides, de toutes générations, dans un esprit d’entraide et de solidarité. Les activités sont co-organisées par les personnes handicapées elles-mêmes, dans un cadre récréatif et naturel, mais ouvertes à l’ensemble de la population.

Recherche permanente

L’Essentiel est un merveilleux exemple de persévérance et de ténacité. Sa mission s’inscrit bien au-delà de la vie au centre. Elle veut continuer à être un lieu d’expérimentation, de réflexion globale et de recherche permanente autour de l’intégration de la personne en situation de handicap dans la société, qui soit ouvert à toute personne touchée de près ou de loin par le handicap.

Son nouveau mode d’encadrement par son approche innovante, tend à devenir un véritable cadre de référence pour l’émergence d’autres structures de ce type ailleurs en Belgique.

Un espace de vie ouvert

v

Un lieu de vie

Le centre résidentiel accueille jusqu’à 30 résidents présentant des handicaps de degrés divers (28 chambres avec salle de bain privées ou accès aux salles de bain communes médicalisées. Les pièces communes sont équipées de télévisions et d’ordinateurs).

v

Une halte-répit

Par le biais d’une prise en charge temporaire de leur enfant, le projet apporte également un soutien aux familles, leur permettant de profiter d’un temps de répit. Deux chambres sont réservées aux accueils d’urgence en fonction de besoins ponctuels.

v

Un centre de jour ouvert à tous

Le Centre de jour est le cadre d’ateliers pour les résidents de l’Essentiel mais également accessibles aux personnes non-valides, jeunes ou adultes des centres d’accueil voisins ainsi qu’aux enfants valides via les mouvements de jeunesse, les classes vertes, …
v

Une crèche intégrée

gérée par l’asbl Helios.
Elle a une capacité d’accueil de 20 enfants, dont une partie d’enfants non-valides.

L’histoire du projet et du bâtiment

L’histoire du projet : le besoin d’anticiper l’avenir des enfants handicapés

Le projet remonte au début des années 2000. Il a pris naissance dans l’esprit du Docteur Michel Englebert, parent d’un enfant infirme moteur cérébral. Comme tous les parents touchés par le handicap d’un enfant, il se pose la question angoissante de son avenir :
« Qui va pouvoir prendre la relève et s’occuper de mon enfant le jour où je n’en serai plus capable ou plus là pour m’occuper de lui ? Qui va pouvoir comprendre comme moi ses besoins qu’il exprime à sa manière?» 

Après de longues recherches, le choix s’est porté sur le site d’un ancien monastère, 563 la chaussée de Louvain à Lasne. Et, pour fédérer un projet aussi ambitieux, une solidarité commune s’est mise en place, grâce à la participation active de familles, d’associations, d’entreprises, de mécènes et d’intervenants sensibles à la problématique sans oublier les bénévoles et le secteur public. En février 2013, le centre ouvre ses portes.

L’histoire du bâtiment 

2008, achat du site par une fondation privée.

Un acte notarié garantit son affectation exclusive à l’accueil de la personne adulte en situation de handicap, et géré par L’Essentiel. La fondation donne le site à L’Essentiel qui en est ainsi propriétaire (don libre d’emphytéose). La surface du bâtiment disponible est de 3600 m2. La superficie totale du terrain (qui contient, entre autres, aujourd’hui un jardin sensoriel, une serre, des écuries, un rond de longe et des pâtures) est de 4 ha.

2011, une rénovation en profondeur et adaptée

La rénovation du bâtiment est entamée pour l’adapter aux normes définies par l’AWIPH (Agence Wallonne pour l’Intégration de la Personne Handicapée) et de prévention d’incendie. La toiture a nécessité une complète rénovation. Une priorité a été accordée à la qualité de l’isolation du bâtiment (pose de nouveaux châssis et d’une isolation haute performance) pour minimiser les coûts énergétiques.

2013, ouverture officielle 

En février 2013, le centre peut enfin accueillir ses premiers résidents permanents.