L'ESSENTIEL

Le Projet

Le Projet

 

L'Essentiel s'inscrit dans la continuité des initiatives qui favorisent l'intégration de la personne en situation de handicap dans la société. 

 
 

Historique : le souhait d'anticiper l'avenir des enfants handicapés

Le projet remonte au début des années 2000. Il a pris naissance dans l'esprit du Docteur Michel Englebert, parent d'un enfant infirme moteur cérébral. Il s'est souvent posé la question du devenir de son enfant. Comment lui garantir tout le bien être, l'épanouissement et le confort que je souhaite lui donner le jour où je ne serai plus en mesure ou plus là pour m'occuper de lui ? Réflexion simple et pertinente qui a aussi murit dans l'esprit de mécènes et autres intervenants issus de divers horizons. 

Après de longues recherches sur le lieu idéal, le site de la chaussée de Louvain fut acquis en 2008 et les travaux de rénovation ont débuté en 2011. Pour fédérer un projet aussi ambitieux, une solidarité commune s'est mise en place, grâce à la participation active de personnes, de familles, d'associations, d'entreprises, sans oublier les bénévoles et le secteur public. En février 2013, le centre ouvre ses portes

 

 

Objectifs : une solution pérenne à la problématique de la personne handicapée adulte

Favoriser l'épanouissement des personnes handicapées adultes constitue un des objectifs principaux de !'Essentiel. L'idée est de créer, développer et entretenir un tissus social entre valides et moins valides, dans un esprit d'entraide et de solidarité. 

L'Essentiel souhaite recréer un tissu social solide dans un esprit de solidarité et d'entraide, et favoriser une rencontre authentique entre personnes handicapées et valides, toutes générations confondues. Par le biais d'une prise en charge temporaire de leur enfant, le projet apporte également un soutien aux familles, leur permettant de profiter d'un temps de répit. 

L'Essentiel c'est aussi: 

  • Inciter les pouvoirs publics à reconnaître les besoins des personnes handicapées mentales ( pourquoi uniquement mentales et pas physiques , je laisserai simplement personnes handicapées) et de leurs familles, particulièrement en terme de structures d'accueil.
     
  • Faire évoluer le regard de la société sur la personne handicapée mentale et physique, favoriser leur intégration, combattre les idées reçues.
 

 

Activités : un véritable échange entre personnes valides et moins-valides dans une dynamique qui cultive la reconnaissance de la différence de l'autre. 

Afin de favoriser au mieux le bien-être des résidents, de nombreuses activités ludiques sont mises en place. Le choix de ces animations est tout spécialement adapté aux besoins de ces personnes handicapées. Elles favorisent la rencontre entre valides et non valides, quel que soit leur âge. Chaque animateur présent sur le site est formé dans un domaine spécifique (équitation, peinture); des éducateurs polyvalents marquent par ailleurs aussi leur présence sur le terrain. 

Pratiquement, des activités permettent de responsabiliser au maximum le résident. Dès lors, il est reconnu dans son savoir-faire, dans l'accomplissement d'une tâche administrative ou logistique. Selon ses capacités, le résident peut, dans certaines situations quotidiennes, renforcer l'équipe non éducative, mais également éducative : il participe par conséquent à l'animation des ateliers. Dans le cadre de son épanouissement personnel, il en est d'autant plus valorisé et reconnu. 

 
Activités extérieures 
  • Equitation « rencontre entre le cheval et l'homme» : l'hippothérapie. Trois chevaux sont mis à disposition, sur place, pour l'attelage et les promenades en forêt. 
  • Soins aux animaux : chevaux, petit bétail (ferme pédagogique). 
  • Entretien du jardin sensoriel, du potager et du parc. 
  • Randonnées pédestres/guide nature. 
  • Activités sportives : préparation aux paralympiques. 
  • Activités culturelles : cinéma, théâtre, concerts. 
  • Divers : marché, shopping, ... 
  • Activités saisonnières : voile (via Handivoile à Genval) : avril/octobre. 
  • Cirque (animée par l'Ecole du cirque de Bruxelles) : 3 stages de 10 jours. 
  • Activité d'animation à la garderie de l'école St Ferdinand et de la crèche "les petits tambours" 
Activités intérieures
  • Arts plastiques: l'art plastique permet de développer la créativité, le toucher, l'expression et la confiance en soi des résidents. Peinture, sculpture et poterie. 
  • Arts de la scène : conte et théâtre, danse et cyclodanse, musique, chant, 
  • Activité de bien être: snoezelen, soins du visage, bains plaisirs et massage des pieds 
  • Activités cognitives : groupe de parole, informatique, cours en classe, actualités, jeux, journal, projection de films. 
  • Activités culinaires : boulangerie, pâtisserie, réalisation de recettes et participation à la préparation des repas. 
  • Activités paramédicales : kinésithérapie, logopédie, ergothérapie 
  • Activités sportive : judo. 
 

 

Un lieu convivial et ouvert à tous : une infrastructure adaptée au projet de vie de chaque résident

L'infrastructure se répartit sur un terrain de 1 hectare, et le bâtiment totalise quelques 3.600 m2• Sur ce lieu, l'on retrouve aussi un espace d'exposition destiné aux œuvres réalisées par les résidents, une piste d'équitation, un jardin sensoriel, une salle de musique, une salle d'arts plastiques et un potager surélevé. 

L'aménagement des chambres est composé principalement de lits médicalisés. Ces chambres sont soit équipées de leur propre salle de bain, soit il s'agit d'un partage de salles de bain médicalisées. Les pièces communes sont équipées de télévisions et d'ordinateurs. 
La structure d'accueil de l'ensemble du Centre se décline en 3 thèmes majeurs: 

1.  Un Centre résidentiel, qui accueille jusqu'à 30 résidents présentant des handicaps de degrés divers. Le centre se répartit ainsi: 28 chambres
& 2 chambres haltes répit.

2.  Un Centre de jour, d'une capacité d'accueil quotidien de 50 personnes; il sera le cadre d'ateliers animés par les résidents et s'ouvre également aux enfants valides (mouvements de jeunesse, classes vertes, ... ) & à de jeunes handicapés de centres d'accueil voisins et à des associations de personnes handicapées adultes ne bénéficiant pas d'activités de jour. 

3.  Une Crèche intégrée, gérée par l'asbl Helios, d'une capacité d'accueil de 20 enfants, dont une partie d'enfants non valides.

 

 

Travaux : une rénovation en profondeur et adaptée 

Le bâtiment a subi une rénovation importante afin de l'adapter aux nouvelles normes énergétiques en terme d'isolation , ainsi qu'aux normes exigeantes définies par l'Awiph ( Agence Wallone pour intégration de la personne handicapée ). 
Les travaux ont commencé en mai 2011. 

Vu l'âge du bâtiment, toute la toiture et la charpente, rongées par le capricorne, ont dûs être complètement renouvelées. Une priorité a été accordée à une excellente isolation du bâtiment, nouveaux châssis, isolation haute performance ... afin de minimiser au maximum les consommations énergétiques.